mercredi 15 février 2012

Edito futuriste

Bonjour les amis,

Nous sommes en 2032 et voilà déjà 20 ans que j'écris mes lignes sur ce blog. Et ce qu'on peut dire c'est qu'en 20 ans Google n'a pas chômé.
Il est donc naturel de vous proposer une rétrospection de ces vingt dernières années sur les différentes avancées et rachats de notre entreprise préférée. Pour cela, je me cantonnerai principalement à la zone qui nous concerne, c'est à dire l'Europe, dans un soucis de concision.


L'accès au web et la téléphonie mobile

Après avoir développé lentement son réseau de fibre internet aux Etat-unis, Google s'est vite rendu compte de l'avantage qu'il pouvait tirer d'une position de Fournisseur d'Accès à Internet. Son combat pour un accès au web toujours plus rapide l'a poussé à améliorer les technologies mais aussi à optimiser ses sites les plus gourmands tel que Youtube pour optimiser la bande passante, à qualité égale.
L'extension de son réseau est un réel succès et déstabilise l'ensemble des FAI en place. Google décide ainsi d'appliquer la même stratégie dans la téléphonie mobile en rachetant AT&T ( mettant fin à l'accord d'exclusivité de l'opérateur sur l'Iphone ) dans le but d'offrir le réseau 4G le plus performant au monde.


Fort de ce succès, Google décide d'étendre sa stratégie au vieux continent en rachetant le groupe Orange, ce qui lui permet de s'implanter dans cinq pays d'Europe, en Afrique et au Moyen Orient.
Ce rachat est controversé en France à cause de Dailymotion qui retrouvera son indépendance pour éviter tout abus de position dominante. Deezer est quant à lui est intégré à Music et les chaines Orange migrent sur Youtube.

Google devient le premier opérateur quadruple play en Europe et aux Etats-Unis.


A travers internet


Sur le web, les terres d'origine de Google, ce dernier continue sa stratégie tentaculaire.
Dans le but de simplifier et de diffuser au maximum sa technologie Wallet, le géant rachète plusieurs banques en ligne. Cette série d'acquisition donnera naissance à la première banque internationale en ligne. Cette dernière étant directement intégrée à l'ensemble de ses services existants.

Afin développer son service Shopping, Google décide de prendre place dans la vente en ligne à travers l'acquisition de sites tels que Surcouf.com, et leurs boutiques physiques associées. Cela lui permet de passer de la recommandation à la vente de produit, ce qui s’avérera être stratégique par la suite.

Enfin, dans la même optique Google s'offre Trivago. Cela lui permet d'offrir une solution web complète: Recherche de vol (Flight Search ), recherche d'hotel, paiement en ligne et programme d'excursion fournit par les partenaires du service Adresses ( Gmap, Zagat )



Dans le monde technologique

Dans le monde technologique, le rachat de Motorola a marqué un véritable tournant dans la stratégie de Mountain View. Après le changement de direction de la firme, cette dernière a été la plus rapide et la plus efficace à effectuer les mises à jour des smartphones de la marque, lui garantissant un succès tout aussi rapide. C'est d'ailleurs cette même stratégie qui ont permis aux Google TV de connaître le même succès.

De plus, la position de Google en tant que FAI et dans la téléphonie mobile lui permettent de mettre en avant  les produits de sa gamme ( ce qui lui vaudra quelques procès pour abus de position dominante).

Cette entrée dans les foyers est poursuivie avec succès par le rachat de LG, Phillips ainsi que d'autres fabricant d’électroménager. Google prend ainsi de court la concurrence en proposant toute une gamme de produits connectés pour la maison ( Android @Home ), le tout contrôlable et programmable depuis un smartphone, ou à la voix grâce au progrès d'Alfred l'assistant personnel d'Android.
Ces nouveaux produits révolutionnaires profiteront de plus du réseau de distribution des boutiques en lignes rachetées quelques années auparavant et qui deviendront des standards comme l'avait fait Jobs en son temps avec ses Apple store.

Cependant, malgré son incursion spectaculaire dans la technologie domestique, Google ne se satisfait pas de l'intégration de ses nouveaux produits dans le mobilier et estime que les choses n'avance pas assez vite. Il signe alors une joint-venture avec les magasins Ikea, géant dans son domaine.
Pourtant, les avancées n'étant pas suffisamment concluantes, Mountain View décide de racheter son associé devenant ainsi le premier vendeur d'équipements domestiques au monde.


Sur les routes

C'est sur les routes que le parcours de Google a été le plus surprenant. Normalement vouée à la capture d'image pour Street View, la voiture sans pilote est surement l'élément qui a le plus métamorphosé ces dernières années. En effet, ce système de plus en plus performant a été l'élément clé qui a permis de mettre fin au développement de la voiture personnelle.

L'idée de base à l'époque partait du constat qu'une voiture passait la plus grosse partie de son temps à l'arrêt alors que son coût augmentait considérablement en corrélation avec le coût du pétrole. C'est alors que Google a proposé, en partenariat avec Général Motors, un prototype révolutionnaire de voiture électrique sans pilote. Ces dernières étant rechargeable à l'énergie solaire ou sur des places à induction ( sans fil ).

Le coût de ces véhicules étant prohibitif, la société lance deux programmes de location:
- Le programme partage: Ce programme permet de rechercher une disponibilité et de commander un véhicule disponible depuis son smartphone comme on aurait appelé un taxi par le passé. Seuls sont payés les déplacements effectués par le client.
- Le programme propriétaire: Ce programme donne un accès prioritaire à un véhicule et assure l'ensemble des déplacements prévus par l'agenda du loueur. Lorsqu'elle est inutilisée, elle est alors mise en disponibilité pour le programme partage. Le partage de la voiture permet de réduire le coût de cet abonnement. Plus elle est utilisée et moins l'abonnement coûte cher.

Si personne n'a besoin du véhicule, ce dernier se rend seul dans une station de recharge et reste à disposition.

Ce nouveau système a permis de résorber les problèmes de circulation ( qui sont maintenant gérés informatiquement ), a réduit les accident mortels liés à la baisse d'attention du conducteur et a mis fin au calvaire de l'usager qui cherche une place de parking.


Conclusion

En vingt ans, la société a su trouver de nouvelles pistes de développement là ou ses concurrents sont restés cantonnés à leur domaine de prédilection. Les risques ont payé et Google tient maintenant une place de premier plan dans notre vie courante.
A votre avis, qu'en sera-t-il dans vingt ans ?