mercredi 22 février 2012

Android et l'ère post-PC

Alors que l'on a appris récemment que le taux de pénétration du smartphone est de plus en plus important en France et dans le monde, Canonical, commanditaire du système Ubuntu, vient de lâcher les premières images de son dock et de son double boot, voué à faire de nos téléphones surpuissants de véritables ordinateurs.




Pour ma part, vous vous en doutez, je trouve cette idée excellente.
En effet, elle permettra de démocratiser le concept du smartphone à tout faire dont je rêve tant et qui tarde encore et encore à arriver. Motorola a pourtant montré avec son webtop que cela est d'ores et déjà possible ( et l'est même depuis un an ). Si Canonical parvient à un accord concluant avec de nombreuses marques, le concept risque de prendre de l’essor et de se développer dans nos foyers. Peut-être même cela permettra-t-il de convenir d'une norme qui nous éviterait de passer à la caisse à chaque changement de téléphone.. Norme que Google devrait d'ailleurs penser à créer et à breveter pour l'avenir.

Malheureusement, je crains pour Canonical qu'Ubuntu ne survive pas bien longtemps au concept. Car une fois que les utilisateurs auront été rassurés par ce système complet venant du monde informatique, qu'ils auront pris leurs habitudes, ils réaliseront au fur et à mesure qu'ils n'ont pas besoin de ce système supplémentaire.


Un Android pour tous ?

Cela parait surprenant mais concrètement, que fait-on de nos ordinateurs?
Pour la grande majorité d'entre nous, nous nous contentons d'y gérer notre musique, nos vidéos, nos photos.
Quelques uns me diront qu'il y a aussi le traitement de texte et la gestion de compte sur tableur.
Et c'est la qu'il faut se rendre à l'évidence: Android gère déjà la totalité de ces usages ( et chaque jour un peu plus )

A titre d'exemple, Google vient de mettre à jour l'application Gdocs qui permet maintenant la mise en page des documents ( ce qui faisait jusqu'à présent défaut à l'application). Android possède donc un vrai logiciel de traitement de texte, efficace et gratuit qui avec le temps n'aura rien à envier à ceux présents sur Ubuntu ou Windows.



Pour remplacer le PC, Android ne souffre pour moi que de deux faiblesses.
D'une part, il est encore impossible de faire du gaming comme on peut le faire sur Windows ou sur console.
D'autre part, le navigateur Android est encore trop limité pour remplacer un vrai navigateur internet.
Cependant, la réponse à ces deux problèmes me semble déjà en marche si la rumeur d'une fusion avec ChromeOS se révèle exacte.
Le navigateur Chrome est en effet capable de faire tourner des jeux en natif mais aussi de servir de passerelle pour du Cloud gaming ( comme le propose le site Onlive ) grâce au support des joysticks et autres manettes de jeux en bluetooth.

On peut alors se demander ce qui adviendra si la carte Windows Phone 7 ne prend pas et si les usages de Windows 8 peuvent être remplis autrement et d'une façon tout aussi efficace.
La course est à mon avis engagée entre Microsoft ( Windows , Windows Phone, Xbox et les comptes live ) et l'écosystème Google dont la croissance se poursuit lentement mais sûrement.



Articles en rapports: 
Le smartphone de demain
Google rachète Motorola: les rumeurs s'affolent...